Fureurs héroïques

À feu et à sang, vite, fort, délié et libre.

La part non négociable | D. Foy, Absolutely Golden

Dieu seul a le pouvoir de vous abandonner. Les hommes ne font que vous lâcher. Pascal Michel, prophète nu. Rachel a 38 ans, ne sait pas clairement où cela la situe dans le spectre des bombes, et n’a plus vraiment le cœur à battre, disons-le. L’amour de sa... lire plus

La tentation de dévisser – Hystérie collective

Lundi La haine de Johnny commence à doucement faire place à celle de Noël, tout est doux, calme et silencieux dans les foyers abandonnés par ceux qu’on a poussés dehors avec nos frustrations systématiques. C’est vieux comme un monde qui rejoue en boucle sa farce :... lire plus

Dans un monde d’Elpénore

Trop souvent, face à la mutation dangereuse de nos réactions de masse, j’ai été prise de ce malaise violent : où sont les adultes ? Je me trompais de mot. Où sont les pères ? est bien plus justifié. Lorsqu’une révolution sociale se résume à fumer des joints au pied de... lire plus

Les Carnets d’Albert Camus : Exercices solaires

Déguster les trois tomes des Carnets de Camus, c’est affronter les deux faces de son soleil invincible: l’or et le noir, tout au long d’un défilé d’aphorismes et de pensées brillantes, anecdotiques ou hermétiques. C’est également... lire plus

L’été invincible d’Albert Camus

Pour ma mère. J’ai toujours eu l’impression de vivre en haute mer, menacé, au cœur d’un bonheur royal. Albert Camus, La mer au plus près. « À midi sur les pentes à demi sableuses et couvertes d’héliotropes comme d’une écume qu’auraient laissée en se retirant les... lire plus

Norman Mailer, Oh My America

« Alors, quand me pardonneras-tu d’être un homme ? » Serge Rezvani, Vers les confins. Capture du film  Norman Mailer, Histoires d’Amérique, France 2, 1998. I was in deep rage. I came in contact for the first time of my life with the depth of my own rage.... lire plus
diam dapibus dictum commodo tristique porta. suscipit leo ut sit

Pin It on Pinterest