« Tout texte est un stock d’informations qui traversent le temps.  La statigraphie des roches, les couches de pollen dans un marécage, la croissance en cercles concentriques d’un tronc d’arbre peuvent tous être considérés comme des textes. La calligraphie des fleuves qui tantôt avancent, tantôt se retirent et laissent des couches qui témoignent d’anciens lits de rivière est un autre texte. […]

Dans la Chine archaïque, les devins chauffaient à la flamme une carapace de tortue jusqu’à ce qu’elle se fissure, puis interprétaient les motifs qui étaient apparus. Une idée chinoise veut que l’écriture soit née de l’imitation de ces fissures. Tout type d’écriture est lié à des éléments naturels. […]

Les formes des caractères chinois dépendent totalement de la façon dont la pointe du pinceau tourne lorsqu’elle se retire de la page. Soulever un pinceau, un burin, un stylet ou un poinçon est comme relâcher une prise ou ôter les griffes. »

Gary Snyder, La Pratique sauvage, « L’Ecriture de la nature », traduit par Olivier Delbard.

 

📸 Photographie personnelle, Île d’Oléron, juin 2024.

Pour poursuivre la route ensemble...
La civilisation des débris – Gilbert Romeyer Dherbey, Les Choses mêmes

« Lorsque nous creusons le sol pour trouver les reliques des civilisations passées, nous découvrons des œuvres d’art et des objets artisanaux qui sont presque des œuvres d’art. Si un jour la postérité faisait des fouilles pour découvrir les restes de la nôtre, elle trouvera essentiellement des détritus. Pour une large > Lire plus

Pascal Quignard : Si tous, lui non

« Montrer son dos à la société, s’interrompre de croire, se détourner de tout ce qui est regard, préférer lire à surveiller, protéger ceux qui ont disparu des survivants qui les dénigrent, secourir ce qui n’est pas visible, voilà les vertus. Les rares qui ont l’unique courage de fuir surgissent au > Lire plus

L’odeur suave du tueur

Ce clitocybe n'a d'agréable que son odeur, car les douleurs produites par sa consommation sont épouvantables.

Nelly Sachs, Lament

Aux Marie, de Belgique, de Corse et d'ailleurs Je prends la parole sacrée de la poétesse allemande Nelly Sachs, liée en des bribes ardentes vers un unique livre que toutes ses dernières forces promettent. Je les sépare pour apaiser ma peur, mais toujours l’ensemble survit. Étouffée, rendue muette par les > Lire plus

L’aposémantisme de la grenouille des fraises et du kokoï

"Le but du camouflage semble évident, tant pour les prédateurs que pour les proies. Pourtant, de nombreuses espèces animales arborent des couleurs vives et chatoyantes attirant l'oeil. Comme ce sont souvent des animaux qui pourraient être des proies faciles, tels les amphibiens, les reptiles, les papillons ou autres insectes, on > Lire plus

Arthur Cravan, précipité par Lacarelle

« Quelqu’un obstinément cherche à sortir de moi » Arthur Cravan. Les noyés sont des prophètes qui parlent la langue des signes dans des gestes si lents qu’ils balaient notre mémoire. Bertrand Lacarelle. « La mort dans les flots est-elle le dernier mot des forts ? » Robert Desnos.   Nous avons tous les trois > Lire plus

Vous souhaitez recevoir les articles ?

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.