Le blog littéraire de Paméla Ramos

 Si tous, moi non

en ligne depuis 2005

Programme

Ce qui me nourrit

Ce que je fais là

Ce qui me consume

Derniers nés

Au cirque Mange-tes-morts

Au cirque Mange-tes-morts

A l’heure fixe, une voix grille les derniers fusibles pour nous indiquer de prendre nos places, par une guérite découpée dans un camion, trop haute pour qu’on y accède. Un promontoire dessoudé, qui servira à la démonstration ultérieure du dromadaire juvénile, nous est proposé pour nous hisser à la hauteur des petites filles qui nous demandent dix euros par tête, du moment qu’elle existe.

lire plus
Briser la ligne | Les mots du Mal, David B. Deckard

Briser la ligne | Les mots du Mal, David B. Deckard

Les mots qu’on m’adresse semblent tous trempés dans du poison de dendrobate, et même s’ils ne visaient aucun organe vital, me frôlant, ils me contaminent et me promettent une agonie fastidieuse. Et pourtant, malgré tout, je ne meurs pas. Pas encore. Alors m’approcher du gouffre de David, je n’en avais pas grand peur, non. La même que toutes les autres.

lire plus
Animée

Animée

Sentimentale ? Mais comment donc. Si j’osais seulement m’y abandonner, avec tout ce que je dois porter, entreprendre et envisager, mes seigneurs, je ne me retrouverais jamais. Je me tiens devant vous un genou à terre, les paumes offertes, le Globe de toutes vos fulgurances sur les épaules, un sourire de profonde gratitude aux lèvres et l’œil, votre obligé, planté dans vos prunelles. Bien sûr que non, sentimentale, allons allons. Pire que cela. Je suis animée.

lire plus
Inflagration | Journal de galère, d’Imre Kertész

Inflagration | Journal de galère, d’Imre Kertész

Je ne crois pas le journal de Kertész très bien nommé. Il n’exhale pas tant de « galère » que de grand chagrin blanc, refoulé au plus loin, caressant la mort des yeux sans jamais la trouver. Il traduit une tourmente consommée, une tornade de malheur bien plus maîtrisée que celle d’un jeune chien fou se coinçant la patte pour la toute première fois. Il nous laisse d’autant plus perplexe, rappelant le prix. Le prix humain des chefs-d’œuvre.

lire plus

Derniers livres terminés

Le Visage de la main
Settembrini. Vie et opinions
Moronga
Les dieux cachés
Le Mal qui vient : Essai hâtif sur la fin des temps
Le Diable
Les Travaux et les Jours
Mon Bison
La Haine
Une vie en l'air
La pensée en otage: S'armer intellectuellement contre les médias dominants
Le théâtre des opérations. Journal métaphysique et polémique 1999
Nirliit
Histoire Masquee: Livre I - Hugues. Livre II - Marc. Livre III - Blandine
Les Racines du mal
Contre Les Galileens
L'Evasion des reflets
La Vraie Vie
Messe Rouge. Pourquoi je lis Villa Vortex de Maurice G. Dantec
L'Abattoir de verre

Un signe

Au hasard de la machine, un article remonte. Lequel sera pour vous ?

Là où il n’y a pas d’homme, efforce-toi d’être un homme.
Nelly Sachs

commodo venenatis, et, odio fringilla venenatis leo.