« La datation indique que sur certaines fresques de la grotte de Chauvet, les dessins peuvent avoir 5000 ans d’écart. Une séquence sur une telle durée est proprement inimaginable pour nous actuellement. Nous sommes figés dans l’Histoire. Ils ne l’étaient pas. »

« C’est à Chauvet que se trouvent les seules représentations de panthères de l’art pariétal. »

« Une Vénus, seule représentation humaine de cette grotte, est enlacée par un bison: on peut donc voir comme 32 000 ans avant Picasso, le mythe du féminin et du Minotaure était déjà présent. »

« Un bison à huit pattes a été dessiné pour reproduire l’idée du mouvement: une forme de proto-cinéma. »

« Les animaux ont été reproduits comme si on pouvait les entendre: la gueule ouverte du cheval qui hennit, les pattes projetées en avant des taureaux qui se battent: on entend les cornes. »

« La trace du pied d’un enfant de huit ans se trouve à côté de la trace d’une patte de loup: le loup affamé l’a-t-il traqué, ou étaient-ils liés d’amitié ? 5000 ans ont-ils séparés ces deux traces ? Nous ne le saurons jamais. »

« Silence. Ecoutons le silence de la grotte. On y entendra nos propres battements de coeur. »

(propos reproduits de mémoire après visionnement de l’incroyable Grotte des rêves perdus, de Werner Herzog, 2011)

diam leo. Nullam dictum quis, Donec id