« La datation indique que sur certaines fresques de la grotte de Chauvet, les dessins peuvent avoir 5000 ans d’écart. Une séquence sur une telle durée est proprement inimaginable pour nous actuellement. Nous sommes figés dans l’Histoire. Ils ne l’étaient pas. »

« C’est à Chauvet que se trouvent les seules représentations de panthères de l’art pariétal. »

« Une Vénus, seule représentation humaine de cette grotte, est enlacée par un bison: on peut donc voir comme 32 000 ans avant Picasso, le mythe du féminin et du Minotaure était déjà présent. »

« Un bison à huit pattes a été dessiné pour reproduire l’idée du mouvement: une forme de proto-cinéma. »

« Les animaux ont été reproduits comme si on pouvait les entendre: la gueule ouverte du cheval qui hennit, les pattes projetées en avant des taureaux qui se battent: on entend les cornes. »

« La trace du pied d’un enfant de huit ans se trouve à côté de la trace d’une patte de loup: le loup affamé l’a-t-il traqué, ou étaient-ils liés d’amitié ? 5000 ans ont-ils séparés ces deux traces ? Nous ne le saurons jamais. »

« Silence. Ecoutons le silence de la grotte. On y entendra nos propres battements de coeur. »

(propos reproduits de mémoire après visionnement de l’incroyable Grotte des rêves perdus, de Werner Herzog, 2011)

Pour poursuivre la route ensemble...
Qui suis-je pour vous parler ?

Je suis pratiquement certaine de mon échec à me taire. La seule promesse que je me suis jamais faite est d’être ici pour rester.

Autrement et encore

C'est une véritable aubaine, en ce lundi de Pentecôte, de voir se présenter de façon si claire et bienveillante la nécessité de poursuivre, autrement et encore, ce que j'ai entamé il ya fort longtemps maintenant: un tri, porté par une voix. Que cela s'impose simplement et sans aucun doute, grâce > Lire plus

Lettre à une jeune guerrière | La Résistance d’Ernesto Sabato

Il faut aimer son coin, Clarissa, même si tu le subis. Garder, comme préconise un personnage de Proust, un « grand morceau de ciel » constamment au-dessus de toi, que ton cœur dévasté y reflète l’état réel du monde, la présence constante du mal, la difficulté de faire le bien > Lire plus

santa muerte
Santa Muerte : que votre mort soit sanctifiée

Un noyau dur de pure folie semble grossir et prendre dans son ambre le moindre des mouvements encore libre. Je ne peux soutenir le regard retourné de ces habitants hantés par leur incalculable, irréparable malheur.

Approche des oiseaux de proie

J'ai repéré en ligne le Faucon Solognot depuis longtemps, comme école de fauconnerie comme il n'en reste plus beaucoup en France. Les rêves, même simples, ne sont pas si faciles à concrétiser : d'abord en région parisienne, je n'avais pas de véhicule ni trop de moyens, comme tous les jeunes > Lire plus

Le centre de contrôle des données et la couleur d’origine | Carnets actifs

J'ai lu un livre, d’ailleurs, pas mauvais, pas abouti non plus, mais l'un de ceux qui ouvrent encore les vannes et tant pis pour ta gueule, sorte d'expédition punitive de son lectorat, ce qui, convenons-en, devient de plus en plus rare.

Vous souhaitez recevoir les articles ?

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.